Transplantation pulmonaire et cardiopulmonaire :
Prise en charge pluridisciplinaire pré et post-opératoire

Depuis le début de l'activité de transplantation cardiopulmonaire et pulmonaire en 1986 à l'Hôpital Marie Lannelongue, 750 interventions ont été réalisées. Les indications les plus fréquentes sont l'HTAP, l'emphysème et la fibrose.

La transplantation est la technique indispensable pour traiter ces pathologies lorsque tous les autres traitements se sont révélés inefficaces.

Un bilan de pré-transplantation est effectué sur 48 h en unité de soins. Il comprend une évaluation psychosociale, des examens destinés à confirmer ou infirmer l'indication. Après la réunion de concertation pluridisciplinaire, le patient est inscrit sur liste d'attente à l'Agence de biomédecine. Quand un greffon sera compatible, le futur transplanté devra pouvoir rejoindre l'hôpital dans les délais les plus brefs dès l'appel du chirurgien.

La période d'attente plus ou moins longue a lieu à domicile, dans une autre structure de soins ou dans notre établissement en fonction de l'état de santé et du degré d'urgence.

Dès la connaissance d'un greffon disponible, le patient est pris en charge au bloc opératoire après un passage en unité de soins pour la préparation cutanée et les injections d'immunosuppresseurs et d'antibiotiques.

Le séjour en réanimation, représente une période difficile, tant sur le plan physique que psychologique. Sa durée est de plusieurs jours à quelques mois. Son transfert ensuite en unité d'hospitalisation marque le début d'une nouvelle vie.

Un programme d'éducation thérapeutique lui est alors proposé par l'équipe pluridisciplinaire composée du pneumologue, d'IDE, de psychologues, de diététiciennes, de kinésithérapeutes, d'assistantes sociales. Il a pour objectifs :

. D'offrir un accompagnement individuel et personnalisé rendant le patient acteur de sa prise en charge,
. D'améliorer la coordination entre les intervenants,
. De développer des outils de communication communs

Ceci afin de favoriser l'observance du traitement, d'éviter les complications et de faciliter la réhabilitation du patient greffé.

Il se décline sous forme d'entretiens individuels et d'ateliers collectifs proposés chaque semaine.

En fonction de son état de santé et de son degré d'autonomie vis-à-vis de son traitement, la sortie est envisagée à domicile ou dans un centre de réadaptation fonctionnelle. Il reviendra ensuite pour son suivi tout au long de la vie, en consultation, en hôpital de jour ou en unité de soins.

L'équipe pluridisciplinaire intervient à toutes les étapes de la prise en charge. Son écoute et son soutien jouent un rôle important vers une évolution favorable. Les contraintes du traitement, les complications importantes fragilisent en effet le patient transplanté, psychologiquement et physiquement.

 

Retour vers le programme du congrès

Copyright 2018 AFICCT